Archives de catégorie : Uncategorized

  ENTRE  LES  CRÉPUSCULES

      ENTRE  LES  CRÉPUSCULES Chaque matin est un départ A l’aube d’une connaissance Quand des parfums flottent épars Sur les chemins de mes errances L’abeille butine le jour Le soleil est au carrefour des routes Où se croisent … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

ETE

                                         ETE                                                                                         Un rayon de soleilEt l’été revientAvec ses cohues de couleursLe chemin se glisse entre les buissonsTandis que des grappes d’oiseauxMûrissent sur les branchesEt que les fleurs neigent sur les haies L’été nous rassasie d’odeursEt de couleurs qui … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

DUNE

Le flanc de la dune reçoit les caresses du vent du large alors que je plonge dans l’obscur des abîmes qui se creusent devant moi à mesure que j’avance dans la futilité du moment où je n’entends qu’un gazouillis invisible … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Mouvements

  Illustration MOUVEMENTS Je ne suis qu’un passant éphémère       Mais je reviendrai un jour Revoir ces lieux                        Et tenter  de retrouver les horizons d’antan Avant qu’ils … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | 2 commentaires

Barbarie

BARBARIE   Des baraques le bois empestait la résine ; A Dachau, Ravensbrück, Treblinka, Terezine, Les nazis avaient fait de la mort une usine L’uniforme impeccable, ils avaient l’air bravache En face d’hommes nus. Avec une cravache, On se sent courageux … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | 2 commentaires

MAI 68

Au mois de Mai Les bourgeons éclataient Sur les usines le drapeau rouge flottait Le printemps chassait l’hiver gaulliste Il fleurissait des jonquilles dans les prés Des barricades dans les rues Du sang sur les pavés Dans la campagne rôdait … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

SUR LA GREVE

Dans le vent de la mer, sur l’âpre grève grise, Tu vins, mouette d’amour, sur l’aile de la brise, Poser, bel oiseau blanc, dessus le sable brun, Tes deux ailes d’azur, au souffle de l’embrun.      BRETAGNE  AOÛT 1947

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire