ENVOUTEMENT

                                                                            Illustration

ENVOÛTEMENT

  Les fleurs aux longues tiges sveltes
Sont balancées par un vent si léger

                                                         Qu’il nous effleure à peine

Dans un chatoiement fragile et  aromatisé.

En un matin enjoué

Sous un ciel éploré parcouru de nuages craintifs
Je succombe  à ton charme
Qui séduit mon regard et réconforte  mon cœur…
Tu exerces sur moi ton  pouvoir juvénile

Dans ce verger de cerisiers blancs et de pommiers roses

Quoi qu’en dise la trompeuse chanson
Et l’oiseau chante avant de passer à une brutale offensive gustative
La prairie couverte d’une herbe généreuse accueille nos ébats

Une averse de clarté nous asperge
Éclose  dans une sphère constellée  de fins rayons

Qui tombe sur l’aspect duveteux du soir
Et prend la coloration insondable
D’un enchantement de bijoux  et de coraux admirables
Dans lequel l’incandescent coquelicot  met le feu dans le pré
Où prolifèrent la fougère les ajoncs et les graminées
Des abeilles  maraudent de fleur en fleur

Sous un firmament pur.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s