Bribes 6

6

6

La forêt témoigne d’une félicité totale

L’apaisement qu’elle nous procure nous protège de l’infortune de l’univers

Soir nonchalant feutré de brouillard

L’horloge acerbe sonne l’heure inexorable

J’efface les bruits du jour

Qu’une  fraîche clarté  éclaire

Le ciel immaculé ébauche une courbe vers l’horizon

Un oiseau extravagant  nous charme avec sa ritournelle

Une aube de poussière se lève sous un ciel blêmi

Et dans ce morne jour le vent bougonne

Alors que, avec une légèreté embaumée, la rivière coule à flots

Et qu’il pleut à torrent

 Je vais découvrir une  source abondante qui ne  tarit jamais

Après avoir réveillé le tison qui s’éteint

Et je reviendrai après avoir vaincu le vent dans son arrogance.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s