Dangereusement belle

Jeune fille trop belle

Illustration

Dangereusement belle
Un arc-en-ciel au bord des cils
Fontaine du regard où boivent les désirs
Boutons ouverts
Tes seins s’épanouissent
Tronc nu comme un arbuste qu’on effeuille
Ecoute l’oiseau du plaisir qui roucoule sur ta gorge
Et fière de ta beauté dont le miroir n’est que l’écho
Tu te mires en toi-même

Les heures coulent

D’un avenir si fragile

Qu’un de tes ongles l’égratignerait

Alors que la nuit couve sous la cendre

Que tu es nue dans mes yeux

Nue au bout de mes mains

Et que dans mon corps palpite la stupide joie de vivre

Tandis que tes lèvres m’accordent

L’offrande d’un baiser

Est-ce que l’avenir est à nous ?

La  Fresnais 23.09.1953

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s